Tout est dans l’air


Parachutisme / vendredi, janvier 3rd, 2020

Voler est un univers dont beaucoup de jeunes hommes en rêve. On rêve de devenir pilote, mais on n’en arrive pas là à la fin. Alors peut-être qu’on se sent un peu mieux quand on plane dans l’air. Parlons d’un sport extrême très en vogue en ce moment, le freefly.

Il est libre de survoler le ciel

Il ne s’agit pas d’un montage du film les Avengers, mais c’est un sport pratiqué en vrai par des jeunes hommes bien entraîner. Avant tout, pour avoir le cran de sauter dans le vide, il faut un esprit de dingue. On a besoin de passer d’abord un test médical pour savoir surtout si on n’a pas de vertige, ni de problème cardiaque ou de tension. Ensuite, il faut au moins s’entraîner sur terre sur les divers sports ou épreuves extrême comme sauter au-dessus d’un pont. Et déjà, avoir cette bonne montée d’adrénaline de tester jusqu’où notre courage peut nous emmener. Bien sûr, il ne s’agit pas ici de voler sans parachute, c’est un sport configuré dans le domaine de parachutisme extrême. 

On apprend à être parachutiste

Il y a une école spécialisée pour cette discipline. On apprend à manier un parachute, à manier notre corps dans le vide et à lutter contre le vent. On apprend à bien régler notre souffle, à grimper, à nager et à ne pas provoquer du vertige en contrôlant la force de pesanteur. Il y a un examen de qualification suivant le volume de dimension effectué. Et dans les compétitions internationales, on gagne du brevet qui se qualifie encore entre la Russie et la France. On peut pratiquer ce sport en solo ou plus de huit personnes qui forment un vrai spectacle fascinant. On peut danser dans les airs et faire de l’acrobatie, c’est un vrai freestyle qui forme des clichés parfaits. 

On doit s’entraîner beaucoup si on veut pratiquer cette discipline. C’est à la fois un sport et un plaisir en même temps.